30 avril 2016

Les innovations

 

Quelles soient dernier cri ou paraissant anodines, les « adaptations » ont un but commun : améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. Une trentaine seront présentées ce samedi, de la pancarte « toute bête, indiquant WC au lieu de sanitaires, pouvant simplifier la vie », à la rampe d’accès pour monter sur scène. De l’audiodescription de spectacles au caisson vibrant, voilà assurément l’innovation du festival. « Il a été confectionné pour que les personnes sourdes ressentent la musique par le corps grâce aux vibrations émises par le son. Enfermé dans une grosse boîte, un haut-parleur émet des vibrations qui se ressentent par les pieds pour les basses, et par les mains pour les médiums, grâce à une tablette posée devant la personne », résume Olivier Raballand, coordonnateur du collectif T’Cap

Extrait d’un article rédigé par -Pierre MOMBOISSE- et publié sur –Ouest France

photo 2016 groupe de musique performant sur la scène du festival T'Cap