Des vacances ensemble … peut-être un peu autrement !

par CORTO Loisirs

  

        Les séjours de vacances sont des espaces temps où les enfants, les jeunes vont vivre une expérience un peu à part. Portés par la nouveauté, la rencontre, l’expérimentation, la découverte, le vivre ensemble, nous organisateurs, nous proposons aux jeunes de sortir de leur zone de confort, de leurs habitudes, pour vivre un temps différent marqué de souvenirs et on l’espère, qui les aidera un peu plus à grandir. Alors pour cela, il faut bouger un peu les lignes, forcer la rencontre, accompagner le changement et réaliser des séjours à l’image de la société que nous souhaitons. Accueillir les différences, accueillir dans une démarche inclusive est entre-autre ce que nous essayons de faire à CORTO Loisirs et ce depuis 2001.

          Engagement éducatif et à la fois engagement politique, cette démarche évolue au fil des années, des rencontres quelles soient avec les familles, les jeunes ou encore les professionnels et se construit par les expériences qui s’amoncèlent. Elle s’adapte aussi à chaque situation, car chaque rencontre est nouvelle.

          Concrètement à l’association, cela se traduit comment : par une prise en compte et une attention portée sur 3 sphères. Celle du jeune et de sa famille, celle de l’équipe d’animation avec qui il va partir et enfin celle du groupe dans son ensemble qui va vivre ensemble durant 5 à 15 jours.
Pour le jeune et sa famille, la transmission des informations et les échanges vont au-delà de ce que nous faisons habituellement. Il faut d’abord se rencontrer, échanger, apprendre à se faire confiance et surtout évaluer ensemble les besoins, les envies, les difficultés, les facilités, les petits « trucs » qui nous permettront d’adapter l’accueil et faire en sorte que le séjour se déroule dans les meilleurs conditions possibles.
Pour l’équipe d’animation, il faut prendre le temps de transmettre les informations, être transparent, écouter, conseiller et construire ensemble. Cela passe aussi par la formation, la sensibilisation. Il n’y a pas de recettes magiques, il n’y a pas de modes d’emplois mais il y a des expériences, des compétences que nous essayons de mettre au profit de tous et nous nous appuyons aussi sur le réseau. Cette année, l’association les Utopiafs est intervenue pour une formation de 3heures en amont des séjours de l’été.
Pour le groupe, la démarche revient à l’équipe d’animation et là encore une fois, les situations sont différentes selon les jeunes, ce qu’ils expriment, les ressentis. Des questions se posent : doit-on parler du handicap dès le début ou doit-on attendre, observer ? Le jeune a t’il envie de parler de lui ou souhaite t’il rester plus discret ? Doit-on mener des jeux sur les différences, sur le handicap, pour libérer la parole ? Quels outils a t’on à notre disposition ? Faut-il garder le lien avec les parents durant le séjour ? Doit-on être plus souples avec ce jeune vis-à-vis de nos attentes sur la vie quotidienne ? Comment gérer un excès de colère, avec le jeune mais aussi avec le groupe ? Doit-on créer des outils pour faciliter la compréhension de ce qu’il se passe ? …. En somme, autant de questions que de situations possibles et bien sûr les réponses sont presque uniques à chaque fois.

          Chaque question est légitime et mérite une attention car elle traduit un besoin exprimé et c’est là que notre projet éducatif prend tout son sens : « En utilisant des outils tels que l’ « histoire à vivre » et le « Carnet de route », nous souhaitons que les jeunes soient impliqués personnellement dans un projet commun. La somme de la participation de chacun crée une dynamique particulière et dessine une relation de groupe solidaire. Participation et solidarité, sont pour nous primordiaux. Cela permet aux participants de connaître des vacances qui ne soient pas un espace de consommation, mais un espace de construction de soi où le plaisir individuel se retrouve dans l’implication de chacun au service de l’intérêt du groupe ».

          Le séjour « théâtre à Avignon » qui s’est déroulé du 10 au 24 juillet 2017 en est une belle illustration. 7 jeunes dont 2 jeunes en situation de handicap, accompagnés de 2 animateurs se sont réunis pour vivre une expérience collective et créative. Malgré leurs différences marquées par l’âge, le genre, le handicap, le lieu d’habitation, le niveau social, leur sensibilité, leur histoire de vie, un élément commun les a rassemblé : leur passion pour le théâtre. A la fois spectateurs et comédiens, ils ont eu 10 jours pour monter un spectacle et ensuite le jouer dans les rues d’Avignon. Un pari tenu et réussi grâce à l’investissement et l’énergie de chacun.