Créer ensemble, pour changer de regard sur nos différences

Par Laure Bracq

Intégration, inclusion… Souvent, on emploie ces mots sans savoir les différencier. En intégrant les personnes en situation de handicap nous permettons aux personnes de participer au mieux à notre société en proposant des « compensations » ou des « aides ». En incluant, les personnes en situation de handicap, nous repensons notre société en prenant en compte les particularités de chacun.

La nuance semble infime, mais vient signer deux démarches et deux pensées très différentes. Le fait de passer de l’intégration à l’inclusion, signifie de passer de la volonté de prendre en considération un handicap à la volonté d’accepter le handicap au sein de notre société : passer de la considération à l’acceptation. Une action inclusive tend à accueillir toutes les personnes « en s’adaptant aux besoins de chacun, tout en apportant des réponses d’une façon qui soit la plus ordinaire possible » Thomazet S. (2006). Cela implique que, c’est l’action qui s’adapte à la personne, mettant en avant ses capacités et lui donnant la possibilité de les développer. On ne parle plus de personnes handicapées, mais de besoins spécifiques.

Chaque personne pouvant à tout moment avoir des besoins particuliers, le concept d’inclusion permet un nouveau regard sur le handicap. Les personnes handicapées ne constituent plus une minorité mise en avant pour leurs difficultés, mais ils incarnent la diversité humaine et participent ainsi au développement de notre société. Ebersold S. (2009).. Cette idée semble utopique en son sens original. C’est le concept d’Utopie, selon Thomas More, qui a fondé et anime l’association « Les Utopiafs ».

A travers nos utopies, nous visons un monde idéal et permettons, ainsi un changement positif de nos modes de vie. Les Utopiafs se sont avant tout des jeunes qui participent à l’évolution de notre société en incluant tous les jeunes, quelque soit leurs besoins. Notre association tend à mettre en oeuvre des actions inclusives au sein des établissements scolaires, des structures de loisirs ou culturelles autour de créations artistiques (danse, musique, théâtre, arts-plastiques, vidéos, etc). Nous mettons en lien des structures spécialisées qui accueillent des jeunes en situation de handicap et des structures « ordinaires », afin de créer ensemble ! Nous accompagnons tous les professionnels et bénévoles dans cette démarche et permettons une réelle coopération. Chaque acteur participe ainsi à la construction du projet.

Nous avons rejoint le collectif T’cap en 2015, afin de construire ensemble une société accessible à tous. Alors pourquoi pas vous ? Ensemble, construisons le monde de demain !

Laure BRACQ
Fondatrice de l’association Les Utopiafs