Témoignage : Rémy Viville nous raconte son expérience

Rémy a suivi le Collectif T’Cap lors de ses mobilités européennes en tant que caméraman et réalisateur. Il a donc réalisé le film de bilan de ces expérience et nous livre ici ses impressions sur ces mobilités :

Pour réaliser un film sur ce projet Erasmus+  j’ai couvert l’ensemble de ces mobilités. C’est un peu par hasard que je me suis retrouvé dans cette aventure. Mi novembre se tenait à Namur (Belgique) à quelques encablures de Bruxelles « The extraordinary film festival, quand le handicap fait son festival c’est extra ».  Depuis plusieurs années, nous voulions Olivier Raballand et moi même y participer. Olivier me propose alors de profiter du déplacement d’un groupe du Collectif  T’Cap pour une réunion à Bruxelles et d’enchainer sur le festival.

Olivier me présente le projet Erasmus+ ainsi que les objectifs de cette première rencontre avec Nos Pilifs (Belgique) et l’APCC (Portugal).

Participation au festival, curiosité sur le projet, je me joins au groupe du collectif. Et « comme par hasard »  Olivier me propose d’emmener une caméra, « sait-on jamais ! »…. De fil en réunions, de fil en rencontres, me voilà embarqué pour  un reportage sur le projet. Au delà du film réalisé, j’ai intégré le projet un peu comme participant à celui-ci, et comme le dit Vincent Picquet (Ferme Nos Pilifs) « que de belles rencontres ». 

En effet les différents rencontres de ces mobilités ont été particulièrement riches sur le plan humain, mais également en termes d’échanges de savoir être, de savoir faire et de pratiques.

Trois villes, trois structures totalement différentes en terme de taille, d’organisation, d’histoire structurelle, de public touché, de missions mais avec la même volonté de changer les représentations sur le handicap par  l’accès à la culture, à la vie sociale, à la parentalité, à l’engagement et à l’emploi.

Les liens tissés vont perdurer au delà du projet, sur le plan professionnel, mais également au-delà. De fil en réunions, de fil en rencontres j’ai troqué pour mes visites à « Nos Pilifs » ma caméra par une caisse de muscadet.

« Savoir être, savoir faire, savoir vivre »

Cette aventure, avant tout humaine, doit se poursuivre pour bien sûr changer nos représentations sur le handicap mais aussi pour  permettre « ces belles rencontres ».

Vidéo des mobilités en Belgique et au Portugal – Réalisée par Rémy
PARTAGER