Vous voulez partir en voyage mais vous avez une mobilité réduite ou un handicap et vous avez un peu peur des difficultés que vous pourrez rencontrer? Handiplanet vous livre ses bonnes astuces pour partir sereinement! 

 

1- Une destination particulière vous fait de l’oeil? Avant toute chose vérifiez la bonne accessibilité pour vous des hébergements que vous envisagez ou recherchez.

Sur Handiplanet, les voyageurs partagent leurs avis de l’accessibilité des lieux dans lesquels ils ont déjà été et cela en fonction de leur mobilité. Ca vous donnera déjà une bonne idée pour mieux vous projeter et vous rassurer quand à vos besoins spécifiques d’accessibilité. Si jamais vous avez besoin d’informations supplémentaires vous aurez toujours la possibilité d’échanger avec ces voyageurs ou de contacter directement l’établissement qui vous intéresse. Vous pouvez également avoir cette même démarche pour vérifier l’accessibilité des restaurants/bars/cafés (et bien d’autres types d’établissements) qui ont pignon sur rue, qu’on vous a conseillé ou qui vous font simplement envie. 

2- Qui dit vacances dit visites culturelles, activités sportives ou balnéaires, ballades ...

Vérifiez donc ce qui est proposé aux alentours de votre hébergement et sélectionnez les activités faciles d’accès et adaptées pour vous en fonction de vos centres d’intérêt bien sûr! Ca serait tout de même dommage de rester enfermé pendant ses vacances. Si vous êtes branché mer et que vous avez des besoins spécifiques d’accessibilité ou une aide de mise à l’eau, privilégiez les handiplages du coin. Si vous préférez vous cultiver au musée il est assez simple de vérifier l’accessibilité de ces lieux ouverts au public et de savoir également si ils proposent des tarifs réduits pour les personnes à mobilité réduite, dans ce cas là il ne faut pas hésiter, toute petite économie est bonne à prendre en vacances on est d’accord?! 

3- Se déplacer, oui mais sereinement !

Une mobilité réduite inclut souvent une pénibilité à se déplacer sur de longues distances. Il est donc important de se renseigner sur les modes de transports possibles et de vérifier que leur accessibilité vous convient, déjà pour effectuer le voyage mais aussi si vous ne restez pas en place et que vous avez besoin de bouger d’endroit. Avion, ferry, train, métro, bus, tram ou location de véhicule… on perd moins de temps quand on connaît à l’avance le champs des possibles que de chercher une fois sur place.

4- Anticiper les désagréments médicaux

Comme on n’est jamais à l’abri d’un problème technique niveau matériel médical (fauteuil roulant, béquilles, pneu creuvé…) ou d’un besoin soudain d’aide technique, de soins ou de médicaments, il est prévoyant de repérer les pharmacies, commerces de matériel médical et hôpital les plus proches de là où on compte séjourner. Ça ne servira peut-être à rien mais ca peut tranquilliser l’esprit avant le grand départ. 

5- La communication !

Quand vous avez trouvé toutes les informations nécessaires et que vous vous apprêtez à réserver, n’hésitez surtout pas à communiquer aux professionnels du tourisme votre handicap et/ou vos besoins (chambre PMR, emplacement UFR, assistance pour les transports, matériel adapté pour des activités culturelles ou sportives…), avec une bonne communication  et de la transparence on évite les malentendus. 

6- Do you speak English ?

Vous partez à l’étranger mais vous n’êtes pas bilingue ni en anglais ni dans la langue du pays où vous vous rendez? Petit conseil qui peut toujours s’avérer utile: se préparer un petit mémo du lexique désignant votre handicap, vos besoins d’accessibilité, de matériel, de soins…. car ça peut être bien compliqué de le faire comprendre par le mime!

7- Une valise organisée pour éloigner le stress

Tout est réservé, vous êtes à quelques jours du départ, n’attendez pas le dernier moment pour faire vos bagages, c’est le meilleur moyen d’oublier quelque chose d’essentiel. Compartimentez bien les produits de beauté, les médicaments, la nourriture si vous en transportez et les vêtements pour trouver facilement ce que vous cherchez à l’arrivée ou pendant le voyage car parfois le stress ou la fatigue du voyage nous jouent des tours. N’oubliez pas d’emballer tous les liquides dans un contenant en plastique, ca vous évitera la mauvaise surprise des vêtements inondés de shampoing par exemple! 

8- Prévenir plutôt que guérir

Ça y est J-1 avant le départ on vérifie que la valise et fin prête et qu’on aura pas à la rouvrir au dernier moment! On s’assure d’avoir regroupé tous nos papiers nécessaires au voyage pour tous les avoir une fois sur place, on prépare un petit sac de « survie » pour le trajet afin de caler une petite faim par exemple, de s’assurer d’avoir: ses médicaments à portée de main en cas de besoin, de quoi s’occuper l’esprit et passer le temps du voyage, quelques vêtements de rechange au cas où on nous perdrait la valise?! 

9- Se reposer, pour pouvoir ensuite bien se reposer !

Tout est prêt alors détendez vous et libérez votre esprit la veille du départ, reposez vous… pour vivre votre voyage en limitant le stress car on sait que c’est souvent quand on est stressé qu’on fait des bêtises ou qu’on oublie des choses.

10- R.E.S.P.I.R.E.R

Le jour J est arrivé et comme on dit « y a plus qu’à »! Laissez vous porter,  profitez bien de vos vacances et, dès que vous aurez un petit instant, partagez nous vos bonnes adresses accessibles et vos bons plans sur Handiplanet !

Vous l’aurez compris, lorsqu’on a une mobilité réduite un voyage se prépare et s’anticipe un minimum. Cependant gardez en tête que, peu importe votre mobilité, il faut oser sauter le pas, que rien n’est impossible et qu’à chaque difficulté se trouve une solution! Que vous seul connaissez vos envies, vos limites et vos besoins et qu’avec les bonnes informations pour préparer votre voyage, ça se passera comme sur des roulettes. Pour ça il y a Handiplanet, alors n’hésitez pas à faire partie de notre communauté de voyageurs : https://handiplanet.com/

PARTAGER