Sonia, de Stereolux, était avec nous pendant 6 jours à Québec pour une formation sur le PPH (Processus de Production du Handicap). Beaucoup de théorie mais comment cela se passe-t-il dans la pratique ?

Lors de notre mobilité à Québec, nous avons eu l’occasion de rencontrer Entr’actes un organisme culturel. Cette structure nous a permis de voir le PPH en action, Sonia nous raconte…

Une photo de Sonia de Stéréolux en réunion
Sonia de Stéréolux

Le Processus de Production du Handicap (PPH) propose un modèle sociétal de prise en compte de l’être humain dans son environnement et sa diversité personnelle.

Pour mieux comprendre ce modèle, tout ou partie, il est intéressant de mettre en lien la théorie et son application sur le terrain, par exemple, dans le champ culturel et notamment celui du spectacle vivant amateur et professionnel.

L'organisme culturel de Québec Entr’actes

Cet organisme a pour mission le développement, la création et la diffusion de formes artistiques. Encadrés par des artistes professionnels, les ateliers de pratique mixent les participants avec et sans limitations fonctionnelles.
Le projet propose deux volets d’activités complémentaires, l’un amateur l’autre professionnel :
· Des ateliers artistiques pour initiés ou non : théâtre, improvisation, danse
· Des productions professionnelles qui donnent lieu à des représentations qui sont diffusées au public.

Les participants qui se sont illustrés dans les ateliers de formation, ont la possibilité d’intégrer la troupe permanente professionnelle.

Elements d’application du PPH

Les valeurs d’Entr’actes :

Dans la société, toute personne peut avoir accès à la pratique culturelle professionnelle ou amateur quelles que soient ses limitations.

Les correspondances avec le PPH :
· Non-discrimination
· Accessibilité universelle
· Responsabilité des acteurs sociaux

logo de l'organisme Entr'actes

La démarche d’Entr’actes:

Donner une place au potentiel créatif des personnes handicapées pour révéler l’art qui habite chacun et contribuer à développer ses forces et assumer ses faiblesses en progressant à son rythme.

Correspondance PPH :
Facteurs personnels : prise en compte des caractéristiques de la personne, de ses aptitudes (possibilité d’accomplir une activité physique et mentale), de ses préférences.
Habitudes de vie : valorisation de la personne par son rôle social, contribution à son épanouissement
Participation sociale : respect de la dignité, de l’autonomie.

 

Diffusion des productions professionnelles :


La présentation des spectacles au grand public dans des lieux de culture est un des leviers permettant de changer le regard de la société sur le handicap.

Correspondance PPH :
Amélioration de la considération des potentiels de la personne
Revalorisation de la personne dans son environnement professionnel, familial, amical.


En conclusion, il apparaît que le projet de cet organisme culturel s’est inspiré des grandes lignes du PPH. En facilitant l’expression de la multiplicité des langages artistiques de par la diversité de ses participants comédiens, il apporte même une nouvelle voix créative à explorer.