Malgré les difficultés qu’a généré ce confinement, Noémie Nauleau nous partage son journal de bord présentant les peines et les possibles des personnes.

Elle peut présenter par exemple le sentiment pénible de n’être entouré que par des professionnels et non par ses proches.
Cependant elle nous décrit également, les possibles lors de cette période ou ce ne sont plus justes les personnes fragiles qui doivent d’adapter mais tout le monde.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du journal de bord de Noémie Nauleau en cliquant sur le lien suivant : https://www.espace-ethique.org/ressources/article/journal-de-bord-de-pandemie-les-impacts-invisibles-du-coronavirus