Qui est David Gall ?

En 2006, j’ai su que mon destin allait être différent, qu’il me faudrait survivre à un accident vasculaire cérébral et vivre en situation de handicap. Et après des mois de rééducation, j’ai constaté que le handicap était à part, à l’écart. Malgré la loi de 2005 pour l’égalité des chances et des droits, notre pays reste toujours en retard sur ce problème de considération profonde. Nelson Mandela disait: « Les handicapés n’ont pas besoin du patronage des non-handicapés. Ce n’est pas à eux de s’adapter au monde dominant et dominateur des soi-disant non-handicapés. C’est à nous d’adapter notre compréhension d’une humanité commune ; d’apprendre de la richesse qu’apporte la diversité de la vie humaine ; de reconnaître la présence du handicap au milieu de notre monde humain comme un enrichissement de notre diversité. ».

Alors, en 2014, j’ai décidé d’agir en me lançant dans le monde impitoyable de la politique. J’ai décrété que moi, l’handicapé, je serai désormais un représentant pour mes semblables. Je suis donc devenu pour la première fois élu en 2016, puis délégué au handicap en 2017 à la ville de Granville. Le 1er de son histoire. Depuis mars 2020, je suis conseiller municipal à Donville les bains. J ai l envie et l énergie pour m investir à plus grande échelle et j aimerai bien pouvoir présenter ma candidature pour les élections départementales de mars 2021. Le handicap est une compétence du département et doit avoir des représentants. 

Plusieurs personnes en situation de handicap dans un bar
Photo by Elevate on Unsplash

Handicap et politique ? Pour quoi faire ?

Chaque jour, l’actualité nous gratifie de piqures de rappel : les pauvres sont de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux; le déficit budgétaire ne cesse de grandir et que l’on nous promet encore des restrictions. Et toujours RIEN de concret … du moins « pas grand-chose » pour les oubliés de cette société :  les personnes handicapées. Si peu. Juste pour se donner bonne conscience et pouvoir dire « on s’en occupe »… 10% de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté, 5 % de la population est « mal logées », et 1,5% de la population qui survit avec une AAH!

Bien sûr de nombreuses associations tentent de palier le manque de solidarité et de moyens, mais bégaient quant à la reconnaissance de la véritable citoyenneté de nos compatriotes en situation de handicap.

L’avenir appartient à ceux qui la construisent. Et notre avenir est crucial en cette crise sanitaire. De nombreux défis sont à relever. Si nous devons apprendre à gérer notre planète en cessant d’épuiser ses ressources, si nous devons revoir en profondeur notre fonctionnement économique, cesser de dépenser plus que ce l’on possède, repenser notre rapport à l’impôt et démocratiser sa répartition, si nous devons inciter à la répartition des richesses entre tous les citoyens selon des critères que nous devrons peut-être redéfinir et cesser cette course effrénée, illimitée vers la croissance, nous devons envisager toutes ces questions avec conscience, humanité et compréhension que nos vies peuvent basculer – la santé, la maîtrise des sens, la motricité, la jeunesse… n’étant pour personne ni des certitudes ad vitam aeternam ni des conditions absolues pour réussir sa vie personnelle ou professionnelle.

Il est possible de vivre autrement et de redonner du sens à notre devise républicaine : « Liberté, Égalité, Fraternité ».

Liberté de choix, de déplacement et d’expression pour les Handicapés.

Égalité d’accessibilité générale, égalité de salaires, égalité de bien être.

Fraternité et pas condescendance ni charité.

Il est plus qu’urgent et nécessaire que s’opère un changement, un nouveau logiciel . Nous sommes 12 millions! 12 millions de personnes non défendues, non entendues. Mais nous sommes aussi des citoyens et nous avons en nous un pouvoir unique : celui de voter et de faire changer cette société par la voie démocratique. La seule façon de nous en sortir est de faire résonner la voix du handicap. C’est pourquoi, dans l’intérêt profond de la Nation et de tous les Français la création d’un mouvement pour les personnes Handicapées voulant affirmer leur citoyenneté devient impérative. Persuadé de la nécessité de rapprocher la problématique du handicap avec d’autres thématiques, en particulier celle de l’accessibilité. Pour cette raison j’ai décidé de créer un mouvement citoyen du handicap, LA VOIX DU HANDICAP.

Logo La Voix du Handicap

Qu’est ce que « La Voix du Handicap » ?

Notre mouvement se situera au-dessus de tous les partis, sur un plan supra-politique. Il sera ouvert à tous

La politique politicienne et la politique cyniquement électoraliste sont hors sujet. Ni lutte des classes ni lutte des places!

Les Handis ont surtout de l’audace!

Il est primordial de se rassembler sur des projets communs et de définir des actions à mener. Le but de la Voix du handicap est d’être présent sur le terrain politique. Il est temps d’agir. 

Agissons tous ensemble pour offrir à toute personne marquée par une différence, une vie digne, respectueuse et bénéficiaire des richesses de notre pays. Pour une nouvelle humanité en unissant nos forces et nos différences. Nous avons tout à gagner. Seul, je ne ferai rien, mais ensemble nous pouvons l’impossible.

Les Handis ont surtout de l’audace!

Photo de David Gall
David Gall