Les foyers les plus modestes, sous certaines conditions, pourront percevoir une aide exceptionnelle de l’État.

“Cette aide exceptionnelle est de 150 euros pour les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de la prime forfaitaire pour reprise d’activité, de l’allocation équivalent retraite (AER) ou du revenu de solidarité (RSO) à laquelle s’ajoute 100 euros supplémentaires par enfant à charge.” selon  service-public.fr

Pour en savoir plus : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14014


Source : association Valentin Haüy, service-public.fr